TBone+Walker+tbonestretchAaron Thibeaux «T-Bone » Walker est né à Dallas, au Texas, le 28 mai 1910; il est mort à Los Angeles, en Californie, le 16 mars 1975. Au cours de sa vie, il a vu le blues se développer du style acoustique du Sud profond du début des années 1920 au rock’n’roll électrifié des années 1950 et 1960. Il faisait partie des protégés de Blind Lemon Jefferson et, en 1929, il a réalisé son premier enregistrement pour Columbia Records dans le style du blues texan de Jefferson, une musique extrêmement riche en émotions et très énergique qui sera reprise plus tard, en version électrique, par Muddy Waters et Howlin’ Wolf. T-Bone fut l’un des premiers musiciens à se procurer l’une des nouvelles guitares electriques modèle ES de Gibson, peu après leur introduction en 1936. Grâce à l’amplification, sa guitare pouvait maintenant rivaliser avec le piano, la batterie et les cuivres. Fait encore plus important, T-Bone a vite réalisé tout le potentiel de jeu solo de la guitare électrique alors qu’il développait des lignes mélodiques jazzées et lyriques qui rivalisaient avec celles des cuivres. En plus d’être un excellent guitariste, T-Bone avait une très belle voix que l’on peut entendre dans tous ses enregistrements. Au cours de sa carrière, il a collaboré avec des géants du jazz tels que Charlie Christian, Cab Calloway, Ma Rainey, Fats Waller, Louis Armstrong, Willie Dixon et Memphis Slim, et ses disques se sont souvent retrouvés au sommet du palmarès R&B.

 

Quelques exemples de la musique de T-Bone Walker

Bye Bye Baby Imperial Records, 1954
Mean Old World Capitol Records, 1942
No Worry Blues Black and White Records, 1946
T-Bone Shuffle Black and White Records, 1947
Call It Stormy Monday Black and White Records, 1947
I Know Your Wig Is Gone Black and White Records, 1947
Evening Capitol Records, 1945
Low Down Dirty Shame Blues Capitol Records, 1944
Vida Lee Imperial Records, 1950
She Had To Let Me Down Black and White Records, 1947
T-Bone Blues Varsity Label, 1940
T-Bone Boogie Capitol Records, 1945